Notre-Dame de Royan

L’église Notre-Dame, classée monument historique depuis 1988, a été construite de 1955 à 1958 par l'architecte Guillaume Gillet, Grand Prix de Rome. Réalisée en béton armé brut de décoffrage, elle s'inscrit pleinement dans le mouvement de renouveau de l'art sacré des années d'après-guerre.

L'architecte Guillaume Gillet rappelle la tradition gothique de la quête spirituelle de la lumière, soumise à la diminution du volume de la structure porteuse. En effet, Gillet, associé à l’ingénieur Bernard Laffaille a imaginé une ossature de poteaux en béton armé, en forme V, libérant un vaste espace intérieur. La toiture, un voile mince (8-10 cm) en forme de selle de cheval vient coiffer l’ensemble. 

Dans les années trente, Bernard Laffaille avait mis au point ce système de voiles porteurs en forme de V – les V Laffaille qui portent son nom – qui après-guerre, servirent à construire de nombreux bâtiments industriels, notamment les rotondes de locomotives SNCF. C'est pour l'église de Royan que les V Laffaille sont utilisés pour la première fois dans l’architecture sacrée.

L'intérieur abrite de somptueux vitraux, conçus pour l’essentiel par l’architecte Guillaume Gillet, et réalisés par le maître verrier Henri Martin Granel et son fils Jean-Baptiste. Le vitrail de la Vierge, derrière le maître-autel, est dû au maître verrier Claude Idoux.

Les grandes orgues, remarquables, sont parmi les plus beaux instruments de ce type (seize pieds). Ils sont l'œuvre du facteur d'orgue Robert Boisseau. L'instrument possède 47 jeux, 3 claviers et plus de 3 600 tuyaux. Il a été classé monument historique en 2004.

L’église Notre-Dame abrite également une statuaire de qualité, qui reflète le renouveau de l’art sacré pendant les Trente Glorieuses. On citera par exemple la Vierge Noire due à Gaston Watkin, Grand Prix de Rome, la Sainte-Thérése réalisée par Nadu Marsaudon, ou bien encore les nombreuses œuvres de Jacques-Yves Perret.

 
L'Association pour la Défense de l'Eglise de Royan - ader - participe à la sauvegarde de ce patrimoine de dimension internationale.

Pour découvrir et visiter Royan, consulter le programme des visites guidées de l'Office de tourisme.

 

Fete-des-lumieres---Eglise-Notre-Dame-de-Royan

 

Gérard et Juliette découvrent l'église Notre-Dame de Royan lors de la fête des lumières.

Nous avons découvert pour la première fois l’église Notre-Dame hier soir lors de la fête des lumières. Nous sommes arrivées sur Royan vendredi après-midi afin d' y passer quelques jours.

Cette église ne passe pas inaperçue. C’est un des premiers monuments que nous avons remarqué lors de notre arrivée. Sa verticalité crée un contraste avec l'horizontalité des bâtiments du front de mer épousant la courbe de la plage.

Elle étonne par son architecture qui se différencie des autres édifices religieux. Toute de béton armé elle domine la ville avec son clocher atteignant une hauteur de 56 mètres. Il est dit que ce dernier représenterait la flèche-amer qui servait autrefois de point de repère aux navigateurs.

Guillaume Gillet, l’architecte, nous laisse une véritable œuvre moderne qui s'élève majestueusement vers les cieux et vous laisse sans voix !

Pour en revenir à notre soirée, nous avons passé un agréable moment. L'animation a débuté à 18h30. Nous nous sommes regroupés au centre ville en face de la poste. Une troupe de théâtre fantaisiste et burlesque a déambulé dans les rues jusqu'à l'église.

Et là, le spectacle fut fabuleux ! Entre sa mise en lumière et le feu d'artifice, Notre Dame brillait de mille feux !

A voir aussi

Agenda des manifestations
Agenda des manifestations

Les Loges