Le port de pêche

Avec une flottille artisanale d’une trentaine de bateaux, le port de pêche s’est fait une spécialité des espèces nobles. La sole, le bar et le maigre sont de loin les premières espèces débarquées à la criée. Ouverte aux grossistes et détaillants, la criée est informatisée. Espèces nobles, pêche responsable, criée modèle, un standard de qualité reconnu par les professionnels.

Pour en savoir plus sur le port de pêche

Port de pêche de Royan

Simon, 32 ans, nous raconte ses souvenirs de pêche à Royan.

Quand j'avais dix ans mon grand-père m'emmenait pêcher avec lui. Nous partions dès l'aube à bord de son bateau. Marinière, ciré, bottes en caoutchouc, nous étions équipés comme de vrais marins-pêcheurs !

Mon grand père disposait des lignes, immergées durant plusieurs heures, en espérant que quelques prises mordent à l'hameçon ! Suivant les périodes, on ramenait du bar, du maigre ou de la dorade. Après avoir nettoyé le poisson et enlevé toutes ses écailles, grand-mère nous le cuisinait pour le repas. Qu'est ce que c'était bon !

Aujourd'hui, je ne pêche plus mais j'aime me balader sur le port et respirer l'air iodé qui ravive mes souvenirs. Royan est l'un des trois ports de Charente Maritime qui possède une Criée et qui dispose d'une flottille artisanale d'une trentaine de bateaux.

Les techniques de pêche diffèrent suivant la saison et en fonction des espèces. Certains bateaux pratiquent la pêche aux filets dérivants, d'autres sont armés en petits chalutiers côtiers utilisés lors des marées d'une journée. Ces derniers ramènent des cétaux ou des crevettes grises commercialisées vivantes. Il y a aussi les fileyeurs qui partent pour cinq jours et qui sont axés principalement sur les pêcheries de sole.

Ces produits sont vraiment de qualité et un véritable plaisir gustatif !

A voir aussi

Agenda des manifestations
Agenda des manifestations

Campings Eldapi La Ferme et l’Écureuil